La plante du mois : le fenugrec

Originaire du bassin méditerranéen, il est cultivé depuis longtemps en Afrique du nord, au Liban, en Chine et en Inde.

Il se mange en salade, ses graines s’utilisent comme épice. En Egypte et en Inde, il entre dans la fabrication du pain. Il s’utilise en cuisine comme le curry. Son goût amer rappelle celui du céleri et se mélange avec du lait de coco. Il peut être germé et mangé en salade. Pour les convalescents ou pour favoriser la lactation, il est recommandé en tisane ou en gélules, sous forme de poudre micronisée, afin de calmer l’intestin irritable et le reflux gastrique.

Il contient 23 grammes de protéines pour cent grammes. Mais aussi  des acides aminés (lysine, tryptophane, isoleucine), des mucilages, des fibres, du fer, de la vitamine C et du chrome.

Ses bienfaits : outre ses propriétés apéritives, digestives et tonifiantes, il combat les ballonnements. Anti-inflammatoires, il soulage les infections des voies respiratoires (par voie interne), les articulations douloureuses et les problèmes de peau (en cataplasme). Il favorise la montée de lait chez la jeune maman. Des études récentes soulignent qu’il pourrait contribuer à la régulation du taux de glucose sanguin en cas de diabète de type 2 (grâce à l’isoleucine, qui stimule la production d’insuline). Il contribue à abaisser le taux de cholestérol et triglycérides. Son action anti-inflammatoire pourrait avoir un effet positif sur toutes les maladies chroniques.

Grand ami des sportifs, des convalescents, des femmes allaitantes, c’est un très bon stimulant et fortifiant en général. Il stimule le système immunitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *